fbpx
Contactez-nous
Contactez-nous

Vous pouvez nous contacter à tous moment.

Notre équipe d’experts est disponible pour vous conseiller.

3e pilier et épargne enfant : une assurance pour vos proches

3e pilier et épargne enfant

A la naissance d’un enfant, les parents cherchent généralement à optimiser son avenir, notamment d’un point de vue financier. Pour cela, il est possible d’épargner de l’argent, une somme qui servira à financer de nombreux projets. En Suisse, plusieurs solutions existent pour vous aider à constituer un pécule destiné à votre enfant, dont l’épargne sur un 3e pilier. Nous vous proposons de faire le point.

Pourquoi constituer une épargne pour son enfant

Construire une épargne pour son enfant, c’est prévoir son avenir et l’aider à réaliser toutes sortes de projets. Par exemple, grâce à cet argent, il pourra :

  • Financer des études ou une formation
  • Financer l’achat d’un premier bien immobilier
  • Financer un permis de conduire
  • Louer un appartement
  • Financer un voyage à l’étranger
  • Acheter une voiture
  • Etc…

Le principe est simple : régulièrement, vous versez une somme d’argent, par exemple une partie des allocations familiales, sur une épargne rémunérée à un taux d’intérêt plus ou moins intéressant. Banques et compagnies d’assurance proposent différents produits.

Les solutions possibles pour épargner pour son enfant

Deux solutions principales s’offrent à vous : le compte épargne classique, ouvert dans une banque, ou l’épargne assurance, laquelle peut prendre la forme d’un 3e pilier libre (3B). Voici ce qu’il faut retenir de ces trois formules :

  • Le compte épargne classique dans une banque: il est ouvert au nom de l’enfant. A la majorité de ce dernier, soit à ses 18 ans, il pourra récupérer le capital et en faire ce que bon lui semble.
  • L’épargne assurance enfant: elle est souscrite dans une compagnie d’assurance. Le preneur d’assurance peut être un parent, mais aussi un grand-parent, une marraine, un parrain, un oncle, voire un ami proche. L’enfant est quant à lui désigné bénéficiaire. Le contrat d’assurance est souscrit sur une durée déterminée, par exemple pour courir jusqu’à ses 18 ans, voire ses 20 ou 25 ans. A échéance du contrat, le capital est récupéré par le preneur d’assurance, qui pourra alors le reverser au bénéficiaire.
  • Un 3e pilier libre (3B): lui aussi est souscrit dans une assurance. Il fonctionne de la même manière qu’une épargne assurance classique. L’enfant est désigné comme bénéficiaire par le preneur.

Les avantages d’un 3e pilier libre assurance

Le 3e pilier libre 3B est généralement considéré comme la solution la plus avantageuse pour constituer un capital pour son enfant. En effet, cette formule de prévoyance prévoit que :

  • A échéance du contrat, le preneur d’assurance garde le contrôle de l’argent, ce qui peut rassurer certains parents.
  • En cas de décès du preneur d’assurance, l’enfant bénéficiaire a la garantie de récupérer la totalité du capital prévu à l’échéance du contrat.
  • En cas d’incapacité de gain (chômage, maladie, accident) du preneur, c’est la compagnie qui prend le relai des versements des primes et le capital continue à se construire
  • Le taux d’intérêt est souvent plus intéressant qu’avec un simple compte épargne bancaire.
  • Avec un produit de placement, il est possible d’optimiser les gains avec un meilleur taux de rendement.
  • Dans certains cantons (Genève et Fribourg notamment), les primes peuvent être déduites de votre impôt sur le revenu.
Comparez gratuitement toutes les offres de prévoyance du 3ème pilier avec notre équipe d’experts.


Votre choix parmi 35 compagnies d'assurance

www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info