fbpx
Contactez-nous
Contactez-nous

Vous pouvez nous contacter à tous moment.

Notre équipe d’experts est disponible pour vous conseiller.

Le 3e Pilier Libre 3b : la prévoyance pour tous | www.troisiemepiliersuisse.info

Tous nos conseils pour trouver la meilleure solution adaptée à votre situation

Troisième Pilier Libre 3b : une solution d’épargne flexible

Epargnez comme bon vous semble sur une durée que vous aurez définie et pour mener tous vos projets à bien. La liberté et la souplesse sont en effet au programme de cette forme de 3e pilier. Contrairement au 3a, qui est « lié » à différentes contraintes et obligations, le 3b est totalement « libre ». Il offre certes moins d’avantages fiscaux que son cousin, mais le 3e pilier 3b est une solution d’épargne idéale pour anticiper son avenir et celui de ses proches.

C’est quoi, un 3e pilier 3b « libre » ?

En Suisse, la prévoyance sociale repose sur 3 piliers : une prévoyance d’Etat obligatoire (1er pilier AVS/AI), une prévoyance professionnelle (2e pilier/LPP) et une prévoyance individuelle et facultative (3e pilier). Il existe deux formules de 3e pilier : le 3a « lié » et le 3b « libre ».

La première offre des avantages fiscaux qui ne sont pas négligeables. En effet, les cotisations versées sur toute la durée du contrat sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Ce qui n’est pas le cas du 3b. Pour « compenser » ce dispositif, l’épargnant est « lié » à un certain nombre de règles : il doit exercer une activité lucrative, le montant annuel des cotisations est plafonné, le contrat dure jusqu’à l’âge du départ à la retraite, l’argent est « bloqué », les versements sont fixes, etc.

Le 3e pilier 3b vous laisse libre. Vous épargnez à votre rythme, selon les modalités de votre choix. Il est comparable à une assurance vie, souscrite pour réaliser n’importe lequel de vos projets : préparer votre retraite, mettre à l’abri vos proches en cas de décès, prévoir des prestations en cas d’invalidité, etc.

Qui peut bénéficier d’un 3e pilier 3b ?

Le 3e pilier 3b est ouvert à tous. Que vous exerciez une activité lucrative soumise à l’AVS ou que vous soyez sans emploi, quels que soient votre nationalité et votre lieu de résidence, vous avez le droit d’ouvrir un 3e pilier « libre ». Aucune distinction de statut ou de revenu n’est prise en compte.

Fonctionnement du 3e pilier libre

De nombreuses compagnies d’assurance commercialisent des produits d’épargne de type 3e pilier 3b. Les clauses de contrat varient naturellement d’une compagnie à l’autre, mais dans l’absolu vous bénéficiez de différents avantages, à savoir :

  • Pas de durée de contrat : vous pouvez alimenter votre épargne même après votre départ à la retraite. Vous pouvez également arrêter votre contrat avant l’âge légal du départ à la retraite. La plupart des compagnies d’assurance fixent tout de même une durée minimale de contrat, généralement de 3 à 5 ans.
  • Les versements sont libres : vous payez des primes uniques ou périodiques, selon un montant que vous décidez. Contrairement au 3e pilier lié, le 3e pilier libre n’est soumis à aucune prescription légale ; les cotisations ne sont pas plafonnées.
  • Les rôles sont déterminés librement : preneur d’assurance, payeur de primes, personne assurée, c’est vous qui déterminez le rôle de chacun. Cela vous permet par exemple d’assurer vos enfants et de les aider à préparer leur avenir.
  • Le retrait du capital peut avoir lieu à tout moment et sans motif.
  • L’ordre des bénéficiaires en cas de décès : hormis le respect de la réserve héréditaire, vous n’avez aucune obligation quant à l’ordre des bénéficiaires de votre épargne en cas de décès.

Le 3e pilier libre 3b offre donc beaucoup plus de souplesse et de flexibilité qu’un 3e pilier lié 3a. Faites-vous conseiller par des experts indépendants.

Comparez gratuitement toutes les offres de prévoyance du 3ème pilier avec notre équipe d’experts.

Quelle fiscalité s’applique au 3e pilier « libre » ?

Le succès du 3e pilier lié tient pour beaucoup aux avantages fiscaux qu’il prévoit. La fiscalité du 3e pilier libre 3b peut également être intéressante. Mais il faut la connaitre. En effet, elle dépend avant tout des lois cantonales. Elle n’est donc pas la même pour tous. Ainsi, certains cantons prévoient la déduction fiscale, le plus souvent partielle, des cotisations. Il est donc nécessaire de se renseigner auprès du fisc de son canton pour savoir si des déductions sont possibles. Qui plus est, la valeur du rachat du contrat doit être déclarée à l’administration fiscale.

En revanche, quel que soit votre canton, au terme du contrat, le capital final est totalement exonéré d’impôt.



Votre choix parmi 10 compagnies d'assurance

www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info
www.troisiemepiliersuisse.info